Partager cette page sur les réseaux sociaux
 DiminuerTaille normaleAgrandirImpression
 

Le booster de la rénovation énergétique, ADEME, 2017

Actualité publiée le 17 février 2017

Cinquante-cinq pistes pour financer, découvrir, partager, donner envie, simplifier et faciliter la rénovation

Et si, au lieu de partir des freins à la rénovation, on tirait parti des envies des ménages et on travaillait avec des experts maîtrisant l’art et la manière de "mettre en mouvement" les gens ? Et si, au lieu de parler "technique" et de "rénovation énergétique", on présentait le sujet d’une manière plus simple et plus attirante pour les usagers ?

Et si, au lieu de créer de nouveaux dispositifs à destination de tous mais peu efficaces pour répondre aux situations particulières de chacun, on prenait le temps de considérer et de segmenter les différents publics, de se mettre à la place des usagers et de proposer des réponses adaptées au cas par cas ?

 

Afin de penser la rénovation autrement, 22 experts de disciplines variées se sont réunis pendant 3 jours en décembre 2016 dans les locaux de l’ADEME à Sophia-Antipolis. Accompagnés par 3 designers et une sociologue rompus aux techniques d’animation créatives et au design des politiques publiques, 55 pistes de projets en sont sorties.

Judicieuses et innovantes, parfois même inédites, elles constituent un éventail de possibilités qu’il reste à affiner, à ré-inventer, à expérimenter, etc. Présentées dans un cahier d'idées, l'ADEME propose de découvrir ces cinquante-cinq pistes autour de six axes principaux :

  1. Faciliter et sécuriser les parcours de rénovation avec, comme exemple, un nouveau type de contrat d’achat immobilier en "VEFA réno".
  2. Mobiliser les lieux pour aller chercher de nouveaux publics avec, comme exemple, un "pop-up réno" point info énergie délocalisé en magasin de bricolage.
  3. Proposer de nouveaux modes de financement avec, comme exemple, le "tiers-payant artisan" où le ménage n’a plus à faire l’avance des aides.
  4. Accompagner l’auto-rénovation avec, comme exemple, un "permis de construire en auto-rénovation" qui permet aux particuliers de bénéficier des aides.
  5. Communiquer auprès du grand public avec, comme exemple, une "journée du patrimoine ordinaire" pour valoriser les rénovations de proximité.
  6. Développer les compétences et connaissances sur la rénovation avec, comme exemple, une "page Facebook mini-réno" qui permet de partager les petits travaux et astuces à faible coût.

 


 

> Télécharger "Le booster de la renovation énergétique, ADEME, 2017"