Partager cette page sur les réseaux sociaux
 DiminuerTaille normaleAgrandirImpression
 

Démarche QEB - HQE

 

 

Une démarche de développement durable

La qualité environnementale des bâtiments est une démarche globale de développement durable appliquée aux bâtiments, qui permet de vivre et de travailler dans des locaux plus confortables, plus économiques et plus respectueux de l'environnement et de la santé de leurs occupants, aujourd'hui comme demain.

Mais cette démarche est fortement conditionnée par les efforts que l'ensemble des acteurs (maîtres d'ouvrage, professionnels du bâtiment, utilisateurs finaux et filières d'approvisionnement) doivent consentir en termes d’implications dans les projets, de financement, de conception, de mise en œuvre ou, bien encore, en termes d'utilisation, d'entretien-maintenance et de déconstruction du patrimoine bâti.

Bien qu'elle puisse paraître complexe, cette démarche présente de nombreux avantages relatifs à la qualité de vie, à la santé et à l'environnement. Au final, les bénéfices pour la Planète, l'Homme et la Société courent sur près d'un siècle.

Cette démarche présente également un certain intérêt économique. En effet, le coût global d'un projet est généralement moins élevé que celui d'une construction classique, dans la mesure où les économies de fonctionnement réalisées viennent progressivement compenser un investissement initial supérieur de 5 à 15%.

Menu (haut)

 

 

Une démarche de qualité multicritères

Initiée au début des années 90, sous l’égide du Plan Urbanisme Construction Architecture (PUCA - Ministère du Logement), la démarche de qualité environnementale des bâtiments a ensuite été développée par l’association HQE (HQE-France GBC), créée en 1996, notamment par l’élaboration d’un référentiel des caractéristiques de la Haute Qualité Environnementale (HQE®).

La démarche HQE® vise à proposer des règles communes à tous les acteurs dont le double objectif est de :

  1. minimiser les impacts des bâtiments sur l'environnement lors de leur construction et de leur utilisation, et lors de leur fin de vie ;
  2. prendre en compte le confort et la santé des usagers.

Elle est basée sur 14 cibles thématiques à traiter dans le cadre d’une construction ou d'une rénovation.

 

Eco-construction

1. Relation des bâtiments avec l'environnement immédiat

2. Choix intégré des procédés et produits de construction

3. Chantier à faibles nuisances

Confort

8. Confort hygrothermique

9. Confort acoustique

10. Confort visuel

11. Confort olfactif

Eco-gestion

4. Gestion de l'énergie

5. Gestion de l'eau

6. Gestion des déchets d'activité

7. Gestion de l'entretien et de la maintenance

Santé

12. Qualité sanitaire des espaces

13. Qualité de l'air

14. Qualité de l'eau

 

La HQE® est donc une démarche multicritères de qualité, qui consiste à fixer des objectifs qualitatifs et quantitatifs, puis à essayer de les atteindre. Dans le cadre de cette démarche de qualité, la notion d’environnement ne doit pas en supplanter d’autres tels que les aspects fonctionnels du bâtiment ou, bien encore, son architecture, son intégration dans le patrimoine local, son respect des diverses règles de construction et d'utilisation, etc.

Cette démarche s’inscrit donc dans une pensée globale de l’acte de construire, conciliable avec les exigences de confort et de santé liées à l’usage du bâtiment, ainsi qu’à l’ensemble de son cycle de vie.

Destinée aux bâtiments, la démarche HQE® s’est progressivement étendue aux opérations d’aménagements et d’infrastructures.

Menu (haut)

 

 

Evolution de la démarche HQE® vers un cadre de référence

Depuis le lancement de cette démarche, les connaissances scientifiques ont progressé, les savoir-faire et les pratiques ont évolué et la société exprime de nouvelles attentes. Pour y répondre, l’association HQE-France GBC propose, depuis 2015, un nouveau cadre de référence prenant en compte les différentes dimensions du développement durable. Il est appelé à se substituer progressivement aux 14 cibles de la démarche HQE®.

La vocation du cadre de référence de l’association HQE-France GBC est d’aider le secteur du bâtiment et de l’immobilier à entreprendre et à réussir sa nécessaire transition énergétique, environnementale et sociétale. Il concerne tous les acteurs du bâtiment et de l’immobilier qui souhaitent entrer dans une démarche de progrès en faveur de la qualité de vie, du respect de l’environnement et de la performance économique. Il s’applique à tous les types de bâtiments neufs, en rénovation ou en exploitation.

Constitué de principes, d’engagements et d’objectifs, il propose une vision structurante et une feuille de route pour les années à venir, afin d’accompagner les acteurs et leur faciliter la mise en œuvre opérationnelle de bâtiments.

Il s’appuie également sur les normes européennes et internationales pertinentes et sur les pratiques innovantes des acteurs engagés depuis plus de 20 ans dans la démarche HQE®. Il n’est pas calé sur le déroulé type d’une opération (programme, conception, chantier, exploitation, …), car tous les engagements et objectifs sont transversaux aux différentes phases de l’opération.

Menu (haut)

 

 

Une démarche pluridisciplinaire

La qualité environnementale est une démarche d’amélioration permanente qui doit être portée par l’ensemble des acteurs du projet (maître d’ouvrage, entreprises de maîtrise d’œuvre, entreprises du bâtiment).

Le nombre d'intervenants est aujourd'hui complexe et important sur ce genre d'opération. Mais c'est cette multitude d'intervenants qui permet d'atteindre au final les objectifs de qualité et de performances fixés par le maître d'ouvrage.

Source : Bourgogne Bâtiment Durable
 
  • AMO = Assistance à Maîtrise d'Ouvrage
  • APS = Avant Projet Sommaire
  • APD = Avant Projet Définitif
  • DCE-PRO = Dossier de Consultation des Entreprises (PROfessionnels)
  • OPR = Opération Préalable de Réception

 

Assistance à maîtrise d'ouvrage et programmation

L'assistant à maîtrise d'ouvrage (AMO) doit intervenir à la demande du maître d'ouvrage dès que ce dernier a la volonté de s'engager dans une telle démarche. Il l'accompagne et encadre tous les autres intervenants lors des différentes phases opérationnelles du projet. Cette mission d'assistance peut être en grande partie financée par les pouvoirs publics.

Le programmiste, par définition, rédige le programme technique et fonctionnel, et effectue l'analyse du site - cible 0, la plus importante ! - de manière à capitaliser tous les éléments utiles et nécessaires à l'équipe de maîtrise d'œuvre pour la conception de l'ouvrage.

Le programmiste et l'assistant à maîtrise d'ouvrage peuvent être la même entité.

 

Conception

Une fois le programme rédigé, l'équipe de maîtrise d'œuvre peut être choisie. Celle-ci est composée d'un architecte, mais pas seulement. Ce dernier doit indiquer avec quelles autres compétences professionnelles il va proposer sa candidature : bureaux d'études, économiste de la construction, mission de coordination, etc. Il doit également indiquer quelles sont ses références en la matière. Le choix de cette équipe peut être effectué en phase APS (Avant Projet Sommaire), de manière à obtenir une réponse plus précise (chiffrée) sur les performances attendues de l'ouvrage.

En étroite collaboration avec le maître d'ouvrage et son assistant, l'équipe sélectionnée va (éco)-concevoir ce projet de façon optimale, en accord avec les objectifs initiaux et l'enveloppe financière disponible.

 

Réalisation

Une fois la phase de conception achevée et les éventuels contrôles techniques effectués, le Dossier de Consultation des Entreprises (DCE) est rédigé de manière à obtenir une réponse opérationnelle. La réponse à certains lots de construction est quelquefois infructueuse, soit par manque de précisions du dossier, soit par manque de disponibilité et/ou de compétences spécifiques de la part des entreprises et artisans du bâtiment.

Lors des réunions de chantier, tous ces professionnels du bâtiment vont régulièrement se rencontrer de manière à discuter ensemble et à se coordonner dans la mise en œuvre des prescriptions. Cette mission de coordination peut être assurée par un autre spécialiste.

 

Livraison - Réception

A la livraison de l'opération, doit être remis au maître d'ouvrage le Dossier des Ouvrages Executés (DOE) qui contient, notamment, tous les documents* utiles et nécessaires à l'entretien et à la maintenance du bâtiment livré et des équipements qui le composent.

De plus, à la réception et à la mise en route de cet ouvrage, les différents intervenants professionnels doivent veiller aux bons réglages et fonctionnements des équipements techniques.

* DIUO (Dossier d’Interventions Ultérieures sur l’Ouvrage) et DUEM (Dossier d’Utilisation, d’Exploitation et de Maintenance).

 

Evaluation - Utilisation

Dans le cadre de sa mission propre, l'assistant à maîtrise d'ouvrage peut également être chargé de réaliser un suivi de l'opération dès sa livraison, notamment afin de vérifier (relevés, mesures, enquête auprès des usagers, …) si les objectifs fixés ont été atteints. Il s'agit de la phase d'évaluation du projet.

Enfin, un guide d'utilisation de l'ouvrage et de ses équipements doit être remis aux usagers afin d'adapter leurs comportements aux caractéristiques de cette construction durable.

Menu (haut)

 

 

Une démarche encadrée par des référentiels de certification

La certification n'est pas une fin en soi. Mais elle a le grand mérite d'encadrer et d'optimiser le projet en termes de qualité et de performances souhaitées par le maître d'ouvrage. Cette démarche de certification permet, entre autres, de lutter contre l'auto-proclamation HQE® de certaines opérations.

 

Démarche et référentiels de certification HQE®

Les référentiels de certification HQE® sont déclinés par secteur (maisons individuelles, logements collectifs et bâtiments tertiaires) à l'occasion du développement de la certification HQE®, réalisée par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) et l'AFNOR (Agence française de normalisation).

La certification HQE® repose désormais sur le nouveau cadre de référence, depuis 2015 pour le résidentiel et depuis 2016 pour le tertiaire.

 

Source : Bourgogne Bâtiment Durable
 
  • APS = Avant Projet Sommaire
  • APD = Avant Projet Définitif
  • DCE-PRO = Dossier de Consultation des Entreprises (PROfessionnels)
  • OPR = Opération Préalable de Réception

 

Organismes de certification "environnementale"

Il existe 3 organismes certificateurs pour les opérations HQE® :

  1. CEQUAMI : certification "NF Habitat HQE®" pour les maisons individuelles, neuves et rénovées.
  2. CERQUAL : certification "NF Habitat HQE®" pour les logements neufs, collectifs et individuels groupés.
  3. CERTIVEA : certifications "NF HQE® Bâtiments tertiaires" et "NF HQE® Equipements sportifs" pour les constructions neuves et les opérations de rénovations, et certification "NF HQE® Bâtiments tertiaires en exploitation".

Pour les maisons individuelles, et pour les logements collectifs et individuels groupés, la certification "Habitat HQE®" concerne les constructeurs de maisons individuelles et les promoteurs immobiliers, alors que pour les bâtiments tertiaires, elle concerne chaque opération.

De plus, l’organisme CERQUAL peut également certifier des programmes (opérations) de logements (collectifs et individuels groupés) dont les exigences environnementales sont moins élevées que pour la "Démarche HQE®" :

  • "Habitat & Environnement" pour les constructions neuves ;
  • "Patrimoine Habitat & Environnement" pour les opérations de rénovations ;
  • "Patrimoine Copropriété & Environnement" pour les parties communes des opérations de rénovations.

Enfin, CERQUAL, filiale de QUALITEL comme CEQUAMI**, a adapté la certification "Habitat & Environnement" aux Etablissements d’Hébergement neufs pour Personnes Agées (EHPA) et aux Etablissements d’Hébergement neufs pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD).

** CEQUAMI est également une filiale du CSTB.

Menu (haut)

 
 
 

Pour en savoir plus

Vous pouvez télécharger ici quelques ressources qui expliquent la démarche de qualité environnementale des bâtiments :

 

ou accéder à des systèmes d’information de référence en la matière :

 
 
 

Construction durable et le vivant

Les Cahiers de la construction durable en Bourgogne N°5, réalisés par Bourgogne Bâtiment Durable, sont consacrés à la construction durable et au vivant.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 
 
 
 

Bâtiments performants et qualité de l'air intérieur

Les Cahiers de la construction durable en Bourgogne N°8, réalisés par Bourgogne Bâtiment Durable, sont consacrés à la qualité de l'air intérieur notamment dans les bâtiments performants.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 
 
 
 

Bâtiment intelligent et Qualité d'usage : comment les concilier ?

Les Cahiers de la construction durable en Bourgogne N°4, réalisés par Bourgogne Bâtiment Durable, sont consacrés au bâtiment intelligent et à la qualité d'usage.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 
 
 
 

Dispositifs d'aides régionales

Dans le cadre du Programme Energie-Climat, les aides régionales sont les suivantes :

 

 

Consultez les aides possibles de la part des Conseils départementaux 21 et 71.

 

 

Enfin, pour accéder à une base de liens internet sur les incitations financières, notamment consacrée aux logements, cliquez ici.

 
 
 
 

Opérations exemplaires bourguignonnes

Pour accéder aux opérations régionales et exemplaires en matière de (haute) qualité environnementale des bâtiments, cliquez ici.

 

Vous pouvez également télécharger des dossiers techniques et des fiches expériences.

 
 
 
 

Outils et logiciels disponibles

Vous pouvez télécharger des guides et des outils indispensables pour la mise en œuvre d’opérations de qualité :

 

 

Pour accéder à une liste de données, outils et logiciels en matière de construction-aménagement durables, cliquez ici.

 
 
 
 

Normes internationales ISO

Au plan international, le développement durable en matière d'ouvrages de construction est régi par les normes suivantes :

 
 
 

Normes Françaises/Européennes

En France, les normes, qui traitent de la qualité environnementale et sanitaire des produits de construction et des bâtiments, sont :

  • NF EN 15643-1 - Méthodologie de l'évaluation environnementale des bâtiments
  • NF EN 15643-2 - Cadre de l'évaluation environnementale des bâtiments
  • NF EN 15804+A1 - DEP - Règles régissant les catégories de produits de construction
  • XP P01-064/CN - DEP - Complément national à la norme NF EN 15804+A1
  • NF EN 15942 - DEP - Formats de communication entre professionnels
  • NF EN 15978 - Calcul de la performance environnementale des bâtiments